Fizzer ou la carte postale réinventée !

Pas de vacances sans elle : un petit morceau de papier cartonné généralement rectangulaire imprimé d’une (jolie) photo de  notre lieu de villégiature, et sur lequel nous griffonnons au verso quelques commentaires et mots gentils pour montrer à ceux que nous aimons que même au bout de monde, nous pensons à eux. La carte postale a eu son âge d’or (mais c’est déjà lointain). Aujourd’hui nous écrivons des sms et nous envoyons des photos. Oui mais non ! Cela ne saurait remplacer cet objet qui prend pour son destinataire une saveur toute particulière. Réjouissons-nous, dans le monde 2.0, tout devient possible !

Le parcours du combattant de la carte postale

On la trouve partout, à la Maison de la Presse ou chez le buraliste. On l’achète en même temps que ses cigarettes, le journal ou la bouée pour les enfants. La carte postale est aux vacances ce que le maillot de bain est à la plage : quelque chose que l’on choisit avec soin. Oui mais voilà, finalement ce qui devrait être l’un de ces petits plaisirs délicieux (après tout il s’agit de faire plaisir à quelqu’un qu’on aime), se transforme souvent en corvée. Et pourquoi donc ? Parce qu’envoyer une carte postale consiste en une addition de démarches qu’en vacanciers fainéants que nous sommes,  nous rechignons à exécuter : d’abord, il faut en trouver une belle avec une jolie photographie, qui ne soit pas trop cliché ni trop gnan-gnan, et on oublie les cartes postales dégoulinantes d’huile solaire et de mauvais goût s’il vous plaît ! Bref, l’entreprise n’est pas forcément gagnée. Une fois trouvée la perle rare, il faut encore se triturer le cerveau, acheter un timbre et enfin la jeter,  excédés, dans une boîte aux lettres ou à la poste. Mais pourquoi tant de charges sur nos fragiles épaules entièrement occupées à bronzer ?!  Alors de guerre lasse, nous faisons souvent dans la facilité navrante : nous balançons de temps en temps d’un geste négligent une série de photos par sms, mail ou sur les réseaux sociaux. En un mot comme en cent, nous sommes de paresseux égoïstes vautrés dans la facilité.

 

Fizzer, une appli qui change la vie

Et pas seulement la nôtre ! Celles aussi de beau-papa et belle-maman, de la tante Gertrude et de nos meilleurs copains. Car pensons quand même qu’envoyer une carte postale à nos amis, c’est (quasiment) les condamner à nous en envoyer une aussi (sauf si ce sont des goujats assumés). Mais heureusement, Fizzer,  l’une des applis les plus sympas que le monde (virtuel) ait jusqu’alors porté change en quelques clicks notre vie et celle des autres. Comment ? Eh bien c’est tout simple mais il fallait y penser : Fizzer nous permet d’envoyer une vraie carte postale (autrement en papier, dans une enveloppe et avec un timbre) depuis notre smartphone.  Impossible ? La preuve que non en quelques phrases :

  • Il vous faut un smartphone (honte à ceux qui n’en ont pas aujourd’hui : il faut partie d’un temps antédiluvien) ;
  • Dans ce smartphone sont soigneusement rangées de jolies photos. Mieux encore, vous en prenez une tout spécialement destinée à cette fameuse carte postale ;
  • Muni de l’application Fizzer (sinon vous savez ce qu’il vous reste à faire), vous sélectionnez la photo choisie, vous écrivez et signez (important) votre message, vous entrez les coordonnées du destinataire et vous validez. C’est tout ? Oui et non :
  • Le destinataire recevra quelques jours plus tard de votre part une vraie carte postale sur papier dans une jolie enveloppe de couleur.

 

Elle n’est pas belle la vie virtuelle ! Non on adore :

  • Le concept même
  • Le fait que l’on puisse retoucher les images ou faire des montages
  • L’historique qui nous permet de savoir à qui on a envoyé quoi
  • La gestion simplifiée de nos destinataires
  • Et la qualité des cartes postales qui est juste parfaite !

Et cerise sur un gâteau déjà fort réussi, l’appli Fizzer est made in France ! Nous devons cette petite merveille à deux amis, Benjamin Hamain et Vincent Porquet alors qu’ils étaient en vacances ensemble. Cette merveilleuse idée a vu le jour sur Ulule, plate-forme de financement participatif avant que la jeune start-up n’obtienne une jolie levée de fonds permettant de  propulser leur projet.

 

Alors vous allez me dire, jaloux comme vous êtes, que forcément il y a un «loup » quelque part ou alors que c’est hors de prix ? Pas du tout. Le texte que vous aurez écrit virtuellement sera traduit dans une police à l’esprit manuscrit bien sympathique, votre signature sera fidèlement reproduite et la photo de grande qualité côté couleurs et grain. Quant au prix, laissez-moi rire : 2, 49 par carte, soit finalement le prix très ordinaire d’une carte postale achetée, timbrée et envoyée.

Le seul risque ? Que vous ne sachiez pas prendre de jolies photos. Voilà qui nous ramène à nos moutons. Sur l’apprentissage de la photographie remettez votre ouvrage ! Ainsi, cet été, au lieu de vous énerver à chercher quoi écrire à qui, vous n’aurez qu’à vous concentrer sur les photos à prendre pour faire plaisir à qui. Vous me suivez ? Plus d’excuses vous n’avez ni pour prendre de belles photos ni pour ne pas envoyer de cartes postales !

 

L’application Fizzer est disponible sur Appstore et Google Play

1ère carte postale gratuite avec le code Promo APDL16

Votre photo est digne d’une œuvre d’art ? Vous pouvez aussi faire imprimer une photo sur toile ( et un joli cadeau à faire wink  )

Les 12 articles photos de notre blog les plus lus